En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Juan Nicasio Gallego

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Prêtre et poète espagnol (Zamora 1777 – Madrid 1853).

Célèbre pour ses odes politiques et patriotiques qui lui valurent l'exil et la prison (À la défense de Buenos Aires, 1807 ; le 2 mai, 1808), il oscille entre le néoclassicisme et les premières influences du romantisme (il traduisit Manzoni) dans ses élégies, ses sonnets anacréontiques et son roman (le Comte de Saldagne, 1826).