En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Christian Gailly

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier français (Paris 1943-Paris 2013).

Ses romans, dont K. 622 (1989), les Fleurs (1993), l'Incident (1996), les Évadés (1997), la Passion de Martin Fissel-Brandt (1998), Nuage rouge (2000), auscultent le quotidien de la passion amoureuse à travers un personnage souvent lunaire et fantasque, joyeux ou désespéré. D'une composition toujours rigoureuse, ils mêlent délicatesse et raffinement, drôlerie et cruauté, dans des phrases nettes et justes d'où la virtuosité et les trouvailles langagières ne sont pas absentes, et dont la mélodie entêtante, entre swing et blues, emprunte au jazz, à la fois modèle d'écriture et thème privilégié (Be-Bop, 1995 ; Un soir au club, 2002, prix du Livre Inter).