En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Paul Gadenne

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Armentières 1907 – Cambo-les-Bains 1956).

Principalement connu pour ses romans, il a également écrit des nouvelles (Baleine, 1949 ; Bal à Espelette, 1954), des poèmes (le Guide du voyageur, 1986), des textes pour le théâtre (Michel Kohlaas, 1987) et des « carnets », entre le journal et le brouillon, cabinet d'études de l'écrivain. Son œuvre romanesque, marquée tout entière par la misère et la maladie (la tuberculose le rongea à partir de 1933), nourrie par les thèmes de l'altérité, du jugement et de la culpabilité, compose une quête spirituelle qui n'est pas sans évoquer Herman Melville (Siloé, 1941 ; le Vent noir, 1947 ; la Rue profonde, 1948 ; la Plage de Scheveningen, 1952 ; les Hauts Quartiers, 1973).