En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Noël du Fail

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Château-Letard v. 1520 – Rennes 1591).

Ses œuvres ont toutes une même structure fondamentale : elles constituent des « mélanges dialogués » qui entremêlent librement dialogues, anecdotes, tableaux de mœurs et réflexions sur les sujets les plus divers, sur fond de vie rurale bretonne. Ce cadre paysan est aussi celui des Propos rustiques (1547). Dans une veine typiquement rabelaisienne, ces conversations entre vieillards de la campagne laisse percer une « philosophie » : l'éloge de la vie rustique. Les Baliverneries ou Contes nouveaux d'Eutrapel (1548) sont d'une composition beaucoup plus décousue. Les protagonistes des dialogues transposent, semble-t-il, un personnage réel : Eutrapel, buveur joyeux et goguenard (Noël du Fail lui-même), Polygame, homme plein d'onction et de sagesse (François, frère aîné de Du Fail), et Lupolde, « rêveur rassoté » et avocat retors (Colin Briand, ancien précepteur de Du Fail). Ces trois devisants réapparaissent dans les Contes et Discours d'Eutrapel (1585), où s'entremêlent chapitres narratifs et chapitres didactiques. La peinture de la vie sociale, le plus souvent satirique, s'étend ici à presque toutes les classes de la société et la réflexion sur les problèmes du temps va jusqu'à l'ébauche d'un programme de réformes : réforme morale d'abord, par la prédication de l'Évangile ; réforme politique ensuite, passant par la restauration de la véritable noblesse dans son rôle de garant de l'ordre social tout entier.