En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Deutéronome

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

De nombreux exégètes reconnaissent dans le « Livre de la Loi », trouvé en 622 av. J.-C. dans le Temple de Jérusalem (II Rois, XXII, 3-10), le premier état du cinquième livre du Pentateuque : le Deutéronome (« deuxième Loi »). Reflétant les traditions du royaume du Nord (mais composé peut-être à Jérusalem après la chute de Samarie en 722), ce livre dut être déposé dans le Temple durant le règne du roi Ézéchias. À la suite de sa découverte, son influence ne cessera de grandir avec le temps, ce qui explique les nombreuses étapes rédactionnelles qu'il connaîtra avant de parvenir à son état actuel. La Bible hébraïque le désigne par : Debarim (« Paroles »). Ce titre est significatif, car ce sont les paroles de Moïse, au pays de Moab, qui sont censées être rapportées dans le cours de cet ouvrage, dont les auteurs s'efforcent de remettre Israël face à l'essentiel : un Dieu, une terre, un peuple, une loi, un temple. La conclusion (les traditions sur la mort de Moïse, XXXI-XXXIV) sert en même temps de conclusion au Pentateuque.