En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean Desmarets de Saint-Sorlin

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (1595 – 1676).

Familier du cardinal de Richelieu, il sert les fantaisies théâtrales de son maître, tout en obtenant avec les Visionnaires (1637) le premier grand succès de la comédie moderne. Moins en faveur sous Mazarin, Desmarets se fit le défenseur de la foi, attaquant jansénistes et protestants. Dans son épopée en vingt-six chants, Clovis et la France chrétienne (1657), suivie des Délices de l'Esprit (1658), il s'efforce de mettre en valeur cette source incomparable de poésie que constitue, contre les Anciens, le christianisme. Mêlant une spiritualité un peu embrouillée aux reflexions de poétique, cet ouvrage gigantesque et composite reste difficilement classable. Antijanséniste, il ne tarde pas à être la cible des Lettres imaginaires de Pierre Nicole, qui renvoie à leur auteur le titre de visionnaire et en fait le plus fou de tous les poètes. Ses croisades mystiques, dans l'affaire Morin, ne doivent pas faire oublier cependant la très belle comédie des Visionnaires, éblouissante caricature d'une galerie de personnages extravagants, illustration d'un art aristocratique théorisé dans l'Avis au lecteur.