En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Dominique Vivant, baron Denon

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Givry, près de Chalon-sur-Saône, 1747 – Paris 1825).

Habile à trouver des protecteurs et à s'adapter aux régimes successifs, il mena une vie mondaine de « connaisseur » et une triple carrière de diplomate (à Saint-Pétersbourg, à Naples), de conservateur et de dessinateur-graveur. Responsable du cabinet des Médailles et gentilhomme de la Chambre du roi sous l'Ancien Régime, il fut sous la Révolution protégé par David, qui le sauva de l'échafaud, puis gagna la confiance de Bonaparte, qu'il accompagna en Égypte. Il publia un Voyage dans la haute et basse Égypte en 1802 et fut chargé de la monumentale Description de l'Égypte, qui parut à partir de 1809. Directeur général des musées en 1802, il fut le premier organisateur du Louvre. Il avait publié anonymement en 1777 un récit libertin dans la manière de Crébillon, Point de lendemain, qui, dans sa brièveté, atteint à une sorte de perfection (il en proposera une seconde version en 1812). Un jeune homme ingénu raconte comment il a été attiré dans une résidence de campagne par une femme du monde qui réussit, lors de cette nuit d'amour où se cultivent tous les mystères, à tromper à la fois son mari, son amant en titre et lui-même. L'extrême raffinement d'une langue qui réussit cependant à échapper à la préciosité, l'utilisation originale de l'espace et du temps servent à une mise à nu désenchantée des règles véritables de la mondanité sans pour autant que soit formulée une morale, même libertine.