En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bernard Delvaille

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français (Bordeaux 1951).

Voyageur attentif au rythme de l'époque aussi bien qu'au monde plénier des jeunes années à Paris (Enfance mon amour, 1957) et à la parole romantique (Tout objet aimé est le centre d'un paradis, 1958), Delvaille est marqué par Morand. Via un langage personnel (le Vague à l'âme de la Royal Navy, 1979), cet amoureux des villes montre une prédilection, rare en France, pour les cités nordiques comme Oslo ou Copenhague, ce qui n'exclut pas l'amour stendhalien du Sud, de Venise et de Rome. Il saisit le mystère lent ou heurté des villes, syntaxe et images, en même temps que la douloureuse contradiction entre la labilité du temps humain et la corne d'abondance des beautés du monde. Outre son auto-anthologie (Poëmes, 1982), il a donné une vaste anthologie de la poésie française Plaisir solitaire (1989).