En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Florence Delay

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français (Paris 1941).

Fille de Jean Delay, elle est la quatrième femme élue à l'Académie française (2000). Depuis Minuit sur les jeux (1973), son œuvre se tient à l'écart des modes contemporaines, dans la lignée de la courtoisie médiévale et de la préciosité classique ou giralducienne. Elle y évoque ses temps et lieux de prédilection : Moyen Âge (Graal théâtre, 1977-1981, avec Jacques Roubaud), Renaissance (l'Insuccès de la fête, 1980), Pays basque (Etxemendi, 1990), Italie (Course d'amour pendant le deuil, 1986) ou Andalousie (Riche et légère, 1983, prix Femina). Mêlant provocation ludique et érudition raffinée, intelligence légère et sensibilité aiguë, goût pour la maîtrise et élan des émotions, cette amoureuse des marges cultive, dans la vie comme dans l'écriture, l'élégance et la Séduction brève (recueil d'articles, 1997). Elle incarne en 1962 Jeanne d'Arc pour Robert Bresson et travaille depuis pour le théâtre (avec Jean Vilar, Georges Wilson) et le cinéma (avec Chris Marker, Benoît Jacquot, Michel Deville).