En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

cercle de Darmstadt

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Cercle littéraire qui, sous l'égide de la landgrave de Hesse-Darmstadt, s'adonnait, autour des années 1770, au culte du sentiment et de l'amitié. Ses principaux membres étaient Caroline Flachsland (« Psyche »), Henriette von Roussillon (« Urania »), Luise von Ziegler (« Lila ») et le baron von Moser. Le cercle admirait Rousseau, Klopstock et les romans de Richardson. Herder, fiancé à C. Flachsland, a échangé avec elle une correspondance caractéristique du ton de cette société. Goethe, qui a fréquenté le cercle de Darmstadt en 1772, a dédié trois poèmes à ses membres, dont le Chant du pèlerin au matin (« À Lila »).