En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Zayd Muti Dammaj

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancier yéménite (Dhû l-Muhammar 1943 – 2000).

Il est le romancier yéménite le plus connu dans le monde arabe. Après une enfance dans la ville de Taëz, il étudia en Égypte et mena une carrière de haut fonctionnaire, fut député (1970-1974) et ministre plénipotentiaire au Koweït (1980-1981). Outre de nombreux recueils de nouvelles témoignant de l'univers culturel yéménite avec humour et souci du pittoresque (Tâhich al-Hawbân, 1973 ; le Scorpion, 1982 ; le Pont, 1986 ; les Peines de Mayyâsa, 1990 ; le Canon jaune, 2001), il écrivit un roman (l'Otage, 1984) et un récit sur la mémoire de Taëz (Éblouissement et Étonnement, 2000).