En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bernard Binlin Dadié

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et homme politique ivoirien (Assinie 1916).

Ancien élève de l'école normale William-Ponty de Dakar, il est, avec Senghor et Césaire, l'un des écrivains les plus représentatifs de la première génération. Son premier roman, Climbié (1956), largement autobiographique, retrace un itinéraire commun aux intellectuels de cette génération. Journaliste (il participe à la fondation de la revue Présence africaine), homme de théâtre, il est aussi conteur (Légendes africaines, 1954 ; le Pagne noir, 1955), poète (Afrique debout, 1950 ; la Ronde des jours, 1956 ; Hommes de tous les continents, 1967) et romancier (Un nègre à Paris, 1959 ; Patron de New York, 1964 ; les Jambes du fils de Dieu, 1980). Dadié doit surtout sa renommée à son œuvre dramatique, qui constitue un témoignage souvent ironique sur l'Afrique contemporaine (Assimien Déhylé, roi du Sanwi, 1949 ; Monsieur Thogo-Gnini, 1970 ; les Voix dans le vent, 1970 ; Îles de tempête, 1973 ; Papassidi maître escroc, 1975).