En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Salvador Díaz Mirón

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète mexicain (Veracruz 1853 – id. 1928).

Militant libéral exilé à Cuba, il dirigea El Imparcial (1913-1914). Ses premiers vers (Poésies, 1886) ont des accents hugoliens et byroniens. Puis il abandonna le style romantique et parnassien pour une poésie qu'il définit comme « mystérieuse et capricieuse, traitant la langue comme une maîtresse soumise ». Après son recueil prémoderniste Échardes (1901), où domine la recherche expressive, il renia sa production antérieure. Il mourut oublié, laissant une abondante œuvre inédite.