En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Alexis Curvers

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain belge de langue française (Liège 1906 – id. 1992).

Poète, auteur dramatique (le Vieil Œdipe), animateur des Cahiers mosans, il est à la fois le romancier satirique de la dévotion populaire (Bourg-le-Rond, 1937, avec J. Sarrazin), l'observateur attendri de l'inquiétude adolescente (le Printemps chez les ombres, 1939) et de l'émerveillement (Tempo di Roma, 1957). Son écriture néoclassique séduisit la critique française, qui couronna ce dernier roman du prix Sainte-Beuve.