En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

livres des Chroniques

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

En hébreu Dibrê hayyamim, c'est-à-dire : « événements » ou « actes des jours ». Ces livres bibliques ont dû atteindre leur forme définitive vers la fin du ive s. av. J.-C. Ce sont les deux derniers livres du canon hébraïque. Les Chroniques s'ouvrent sur une table généalogique, commençant avec Adam, et se terminent par les préliminaires du retour de l'Exil. On les divise ordinairement en quatre parties : d'Adam à David (I Ch., I-IX), David (XI-XXIX), Salomon (II Ch., I-IX), les rois de Juda (X-XXXVI). Pour construire son œuvre, le chroniqueur s'est servi de nombreuses sources. La principale est constituée par les livres de la Genèse, des Nombres, de Samuel et des Rois qu'il utilise librement. Mais il se réfère aussi à plusieurs autres ouvrages non bibliques, une vingtaine, dont aucun ne nous est parvenu. C'est en théologien que cet auteur écrit l'histoire. À la lumière des expériences passées et principalement de l'expérience de la dynastie davidique, il élabore les conditions du royaume idéal et projette sur l'époque de David l'organisation culturelle qu'il a sous les yeux, celle de la fin de l'époque perse.