En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arab Chamilov ou Ereb Sçemo

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain kurde (Susuz 1897 – Erivan 1979).

Il naquit dans le bourg (russe à l'époque) de Susuz, près de Kars, dans une famille pauvre de la tribu des Hasani. Berger, il apprit le russe à l'école du village, et, en 1914, entra au service des cosaques comme interprète turc, arménien, russe et kurde. Ses activités au sein du parti social-démocrate bolchevique clandestin, auquel il adhéra en 1917, lui valurent la prison. Il participa à la reconstruction de l'économie du Caucase soviétique, ruinée par la guerre, avant d'enseigner la littérature kurde à l'université d'Erivan. Son autobiographie le Berger kurde, qui évoque les coutumes séculaires des tribus nomades, parut d'abord en russe dans la Jeune Garde (1931) puis en kurde (1935). On lui doit encore des récits (l'Aube, 1958 ; la Vie heureuse, 1959 ; Hopo, 1969).