En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abu l-Qasim Chabbi

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète tunisien (al-Châbbiyya, près de Tozeur, 1909 – 1934).

Il reçut une éducation traditionnelle totalement arabisée, étudia à la Zaytûna, puis à l'École de droit de Tunis, tout en composant très jeune des poèmes. Mort à 25 ans d'une maladie cardiaque, il a laissé une œuvre précoce, abondante et d'une exceptionnelle maturité, traditionnelle dans sa forme, romantique dans son ton, d'une grande musicalité, proche de la poésie du Mahjar. Ses premiers poèmes furent publiés par Abû Châdî dans la revue Apollo et lui valurent une large notoriété. Il appelait, influencé par Renan, à revivifier la poésie arabe en s'ouvrant sur la mythologie grecque (l'Imaginaire poétique des Arabes, 1929). Il mourut alors qu'il composait son premier Dîwân (Chansons de vie, 1955).