En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

campagne des Cent Fleurs

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Campagne lancée par Mao Zedong en février 1957 et résumée par le slogan : « Que cent fleurs s'épanouissent, que cent écoles rivalisent ».

Elle devait définir la nouvelle politique à l'égard des intellectuels et des artistes : diversité, liberté de création et de critique. Cette « libéralisation » déchaîna des critiques inattendues. Afin de couper court à ces dures attaques contre le P.C.C., commença peu après une sévère campagne de « rectification antidroitière » dont furent victimes nombre d'écrivains (Ai Qing, Ding Ling, Liu Binyan, Wang Meng...), soumis à une rééducation brutale, privés du droit et de la possibilité d'écrire.