En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Luis Cardoza y Aragon

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain guatémaltèque (Antigua 1901 – 1992).

Ses poèmes, de veine surréaliste, le montrent préoccupé du destin de l'homme moderne (Luna Park, 1923 ; le Somnambule, 1937 ; Cinquième Station, 1972). Mais son nom reste attaché à un essai, Guatemala, les lignes de sa main (1955), dans lequel il analyse les problèmes de son pays et propose des solutions révolutionnaires : ce livre a profondément marqué les intellectuels de l'Amérique latine, faisant de son auteur un des maîtres à penser du continent.