En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Orson Scott Card

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur américain de science-fiction (Richland, Washington, 1951).

Révélé en 1981 par une nouvelle, « Sonate sans accompagnement », il écrit ensuite un roman qui deviendra le premier du cycle de « La stratégie Ender ». Card y aborde la plupart des thèmes de la science-fiction à partir d'un thème initial – la guerre sans merci entre la Terre et une race extraterrestre – servant de toile de fond au récit – l'itinéraire d'un personnage qui, vainqueur avec la Terre, demeure hanté par le remords et a pour compagnon l'un des derniers survivants de la race détruite, et qu'une sorte de visée messianique emporte vers la découverte d'une autre civilisation non terrienne. Card est également l'auteur d'une uchronie, « Les chroniques d'Alvin le faiseur » (cinq romans traduits, 1987-2001), évoquant la création des futurs États-Unis par les colons européens, et de « Terre des origines » (1992-2002), qui envisage la disparition de l'humanité. Le traitement du thème de la rencontre avec l'altérité par moyen d'un regard ambivalent – celui d'une conscience torturée –, d'une manière à la fois intimiste et renvoyant à des problèmes touchant à la métaphysique, caractérise sa production, largement primée dans le monde de la science-fiction. Dernier ouvrage traduit : Enchantement (2000).