En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Truman Capote

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain américain (La Nouvelle-Orléans 1924 – Los Angeles 1984).

Inaugurée par un roman, Domaines hantés (1948), son œuvre est d'abord marquée par l'esthétisme et un onirisme narcissique (la Harpe d'herbe, 1951). Petit Déjeuner chez Tiffany (1958) confirme cette voie par le jeu de l'angoisse et de l'émerveillement. Après Un souvenir de Noël (1966), De sang froid (1966) impose cependant une nouvelle manière ; le roman-vérité, narration quasi journalistique d'un meurtre, analyse la violence absurde de l'Amérique et de sa jeunesse. Si l'Invité d'un jour (1970) retrouve les thèmes premiers, et si Les chiens aboient, personnes publiques et lieux privés (1973) mêle récits et essais, particulièrement des évocations de Cocteau et de Marylin Monroe, Puis tout arriva ; la criminalité d'aujourd'hui vue par la police, les criminels et les instances judiciaires, accompagné de commentaires de Truman Capote (1976) revient au reportage, tandis que De la musique pour les caméléons (1979) fait, dans sa préface, le point sur l'évolution de l'œuvre et présente des récits où la fantaisie s'allie à la nostalgie et à l'humour.