En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Arturo Capdevila

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain argentin (Córdoba 1889 – Buenos Aires 1967).

Auteur d'ouvrages historiques, de pièces de théâtre et de contes, il a exprimé dans Babel et la langue espagnole (1928) ses inquiétudes sur l'avenir de sa langue maternelle. Son recueil de poèmes Melpomène (1912) est empreint de la douleur que lui causa la mort de sa mère. Les suivants (le Livre de la nuit, 1917 ; la Fête du monde, 1922 ; Musique civique, 1951) évoquent son enfance, ses voyages, ses enthousiasmes « modernistes » puis « ultraïstes », dans une langue riche et colorée.