En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Minna Canth

née Ulrika Vilhelmina Johnsson

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres finlandaise de langue finnoise (Tampere 1844 – Kuopio 1897).

Marquée par la lecture de Taine, Zola et Ibsen, elle introduisit en Finlande le réalisme social et lutta pour les droits des femmes, dans ses récits (Hanna, 1886) et surtout ses drames (la Femme de l'ouvrier, 1885 ; Anna-Liisa, 1895). La Famille du pasteur (1891) montre comment une jeune fille qui veut faire carrière au théâtre se débat contre le conservatisme paternel. Ses pièces furent très jouées, mais se heurtèrent violemment à la morale dominante.