En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andrea Camilleri

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Réalisateur, scénariste et écrivain italien (Porto Empedocle, Agrigente, 1925).

Son activité narrative oscille entre romans historiques (l'Opéra de Vigata, 1995 ; le Jeu de la mouche, 1997 ; la Concession du téléphone, 1998 ; le Coup du cavalier, 1999 ; la Disparition de Patò, 2000) et romans policiers. Ces derniers sont articulés autour du commissaire de police Salvo Montalbano, lequel s'inspire de Vazquez Montalban et de son personnage Pepe Carvalho, mais aussi de L. Sciascia dont il reprend l'ironie et l'ancrage sicilien (la Forme de l'eau, 1994 ; Chien de faïence, 1996 ; le Voleur de goûter, 1996 ; la Voix du violon, 1998 ; Un mois avec Montalbano, 1998 ; les Arancini de Montalbano, 1999 ; l'Excursion à Tindari, 2000).