En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Jean-Pierre, dit Yann-Ber Calloc'h

connu aussi sous le nom de barde Bleimor (« Loup de mer »)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète français d'expression bretonne (île de Groix 1888 – Urvilliers 1917).

Fils de pêcheurs, il fit de brillantes études au petit séminaire de Sainte-Anne-d'Auray, mais des troubles neurologiques l'empêchèrent de devenir prêtre : il ne s'en consola jamais. Répétiteur à Paris, à Reims, en Normandie et de nouveau à Paris, à l'École supérieure de commerce, il avait dès 1905 commencé à publier des poèmes. Il collabora à de nombreuses revues (Dihunamb, Brittia, le Pays breton), écrivant tantôt en français, tantôt en breton, mais il ne se servit bientôt plus que du dialecte vannetais : ses vers portés par un puissant souffle mystique, auquel se mêle un brûlant patriotisme breton, témoignent d'une âme ardente éprise d'absolu (Ar en deulin [À deux genoux], 1921). Son hostilité à la France ne l'empêcha pas de s'engager, bien que réformé, et d'être tué sur le front.