En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Bélisaire

(Diégesis tou thaumastou andros, tou legoménou Belisariou) [Histoire admirable de l'homme appelé Bélisaire]

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

poème byzantin dont il existe trois versions, la deuxième (en 840 vers) étant l'œuvre d'Emmanuel Georgillas Limenite (xve s.), les deux autres (556 et 997 vers) étant anonymes. Composée d'un mélange de faits véridiques et légendaires, l'œuvre rappelle les hauts faits du général de l'empereur Justinien. Ce personnage du héros en butte à la jalousie et aux calomnies a inspiré également Antonio Míra de Améscua (El ejemplo major de la desdicha, 1632), Rotrou dans une tragédie (Bélisaire, 1642), La Calprenède dans une tragi-comédie (Bélisaire, 1659), Goldoni dans un drame populaire (1734), Marmontel dans un roman (Bélisaire, 1767).