En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mary Elizabeth Braddon

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière anglaise (Londres 1835 – Richmond 1915).

Après une brève carrière sur les planches, elle devient la concubine de l'éditeur John Maxwell, dont l'épouse est enfermée dans un asile psychiatrique. Elle accède du jour au lendemain à la célébrité grâce à son Secret de lady Audley (1862), dont la fascinante héroïne cumule usurpation d'identité, tentative de meurtre et folie héréditaire. Nouveau triomphe avec Aurora Floyd (1863), qui fait d'elle la reine du roman « à sensation ». La Femme du médecin (1864) acclimate Madame Bovary en Angleterre, le scandale en moins. Dans la deuxième partie de sa carrière (quatre-vingts romans en tout), la plume de Braddon, toujours vigoureuse, se fait plus nettement satirique.