En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Johannes Bobrowski

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain allemand (Tilsit 1917 – Berlin-Est 1965).

Lauréat en 1962 du Groupe 47, il crée une œuvre mélancolique et très personnelle. Ses poèmes (le Temps sarmate, 1961) et ses romans (le Moulin de Lévine, 1964) dépeignent souvent le pays perdu de son enfance, les paysages de la Baltique et de la Vistule. Ses personnages pittoresques servent à évoquer la difficile cohabitation séculaire entre Slaves, Allemands et Juifs, et les événements tragiques du passé. Bobrowski élabore un langage poétique d'une densité souvent proche de l'hermétisme, où la simplicité du vocabulaire s'allie à une syntaxe et une prosodie complexes.