En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Andreï Gueorguievitch Bitov

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain russe (Leningrad 1937).

Il commence à publier à partir de 1963 des romans sur l'adolescence (l'Herbe et le ciel, 1965) qui révèlent sa finesse dans l'analyse psychologique. Avec la Maison Pouchkine (1964-1971), son chef-d'œuvre, il se tourne vers une écriture beaucoup plus subversive (le roman ne sera publié en U.R.S.S. qu'en 1988), tant dans les thèmes abordés (le sujet du Goulag est traité à travers la figure du grand-père qui, de retour des camps, devient un « homme de trop ») que dans sa conception du roman : celui-ci, qui se déroule dans les milieux de l'Institut de littérature russe, abonde en réminiscences littéraires utilisées dans une tentative de déconstruction du récit. Bitov a continué à explorer cette voie dans le Professeur de symétrie (1987), qui pousse le jeu narratif à l'extême, jusqu'à traiter le récit comme une vaste mystification. L'Attente des singes (1994) est consacrée aux relations de l'homme avec la nature.