En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

le lai de Beowulf

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Épopée anglo-saxonne (viiie-xie s.) de plus de 3 000 vers allitérés.

Dans ce conte germanique christianisé, le prince Beowulf tue le monstre Grendel qui terrorise le Danemark, puis la mère du monstre en un duel sous les eaux. Devenu roi, il affronte, vieillissant, un dragon, mais ne survit pas à sa victoire. Hommage est rendu au héros et au saint, autour de son bûcher, puis de sa tombe, où réside « le Trésor ». Ce texte est connu grâce à un unique manuscrit, redécouvert dans les années 1620, endommagé par un incendie en 1731, transcrit en 1786, puis enfin imprimé et publié en 1815.