En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Théodore Barrière

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Auteur dramatique français (Paris 1825 – id. 1877).

Seul ou en collaboration, sur des idées personnelles ou en adaptant des romans (la Vie de bohème, le Lys dans la vallée), il écrit des comédies ou des vaudevilles où il peint de façon satirique l'univers du second Empire : les Faux Bonshommes (1856), les Filles de marbre (1853), sa pièce la plus célèbre (inspirée par la Confession d'un enfant du siècle, c'est une antithèse de la Dame aux camélias). Les réalistes virent en lui un maître du théâtre brutal dont la touche annonce Becque.