En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Djuna Barnes

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Femme de lettres américaine (Cornwall-on-Hudson, New York, 1892 – New York 1982).

Célèbre parmi les écrivains anglo-saxons de Paris (Stein, Eliot, Joyce, Nin) dès son premier livre (Un livre, 1923), elle publia des nouvelles (Une nuit parmi les chevaux, 1929), reprises dans la Passion (1962), et des romans (Ryder, 1928 ; l'Almanach des dames, 1928). Le Bois de la nuit (1936) met en scène des personnages psychopathes dans une Europe ruinée et corrompue par le mal. L'Antiphon (1958) est un drame poétique. L'ensemble de l'œuvre vaut par son inspiration féminine, par l'attention portée au pouvoir du mal et à la valeur rédemptrice de la conscience.