En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Leïla Barakat

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Romancière libanaise de langue française (Kfarkatra 1968).

De formation sociolittéraire, elle a soutenu une thèse de doctorat à l'université de la Sorbonne Nouvelle sur « la politique culturelle francophone ». Ses romans sont placés sous le signe d'une quête identitaire et mettent en scène des personnages tiraillés entre leurs racines et leur espace de vie : Sous les vignes du pays druze (1993) ; les entités multiples que peut revêtir une seule et même personnalité : le Chagrin de l'Arabie heureuse (1994) ; ou les déchirements douloureux que peut engendrer la double appartenance à l'Orient et l'Occident : Pourquoi pleure l'Euphrate... ? (1995). Dans son dernier roman, les Hommes damnés de la Terre sainte (1997), elle tente de démêler l'enchevêtrement dramatique de la tragédie humaine qui a lieu en Terre sainte.