En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Amiri, Le Roi Jones, dit Baraka

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète américain (Newark, New Jersey, 1934).

Né dans les milieux noirs américains de Newark, Baraka a été étudiant à Howard University à Washington, avant de servir dans l'aviation américaine. À la fin des années 1950, il s'installe dans Greenwich Village à New York et devient une figure centrale du monde des arts. Il est ami de Frank O'Hara. La production d'une pièce de théâtre engagée, Dutchman, le propulse en 1964 sur la scène nationale (Obie Award). Après la mort de Malcolm X, il se range avec les radicaux noirs et habite successivement les quartiers pauvres de Harlem, puis de Newark. Son engagement comme « missionnaire de la négritude » influence le ton polémique et mystique de ses poèmes, d'abord composés en imitation d'Ezra Pound et de William Carlos Williams. Ses recueils les plus connus sont Préface à une lettre de suicide en vingt volumes (1961) et Magie noire (1969).