En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

la geste des Banu Hilal

(Sirat Banu Hilal)

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Recueil de récits portant sur l'histoire et la légende d'une célèbre tribu bédouine, nomade et superficiellement islamisée, qui déferla sur le Maghreb oriental au xie siècle et joua un rôle décisif dans le renforcement de l'arabisation de ces régions. La geste des Banu Hilal est généralement connue sous deux versions, l'une « syrienne » et l'autre « hedjazienne », mais elle se raconte en réalité dans de nombreux pays arabes, avec d'importantes variantes, depuis le Yémen jusqu'en Tunisie via la Haute-Égypte, le conteur s'accompagnant parfois d'un instrument musical. Elle comporte au total trois cycles : les deux premiers traitent du passé de la tribu, le troisième de sa migration vers l'Afrique du Nord. L'œuvre est un témoin remarquable de la grandeur et de la misère des Bédouins et de la condition bédouine, voués au désert, menacés par la famine, vivant d'expédients. Mais elle est aussi, à travers les héros et leur code d'honneur, expression d'un amour, malgré tout, héroïque et courtois.