En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Matteo Bandello

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain italien (Castelnuovo Scrivia 1484 – Agen 1561).

Dominicain, il quitta son ordre en 1526 pour entrer au service du lieutenant de François ier, Cesare Fregoso. À la mort de celui-ci (1541), il suivit sa veuve en France et fut évêque d'Agen de 1550 à 1555. La production humaniste de Bandello est étroitement liée à sa carrière ecclésiastique, diplomatique et courtisane. La complexité de celle-ci transparaît également dans les dédicaces des 214 nouvelles qui composent son chef-d'œuvre (I quattro libri delle Novelle, Lucques, 1554, et Lyon, 1573). Le recueil est caractérisé par une extrême variété de thèmes et de tons et, si son style est souvent relâché, Bandello excelle à piquer la curiosité de son public. Traduit aussitôt en France et en Angleterre, il a inspiré quelques arguments à Shakespeare.