En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Ivan Pavlovytch Bahrianyï

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain ukrainien (Kouzemyn 1907 – Neu Ulm 1963).

Il débuta comme poète avec deux œuvres explosives : un recueil Vers les limites de l'interdit (1927), et un poème, Ave Maria (1929). Il refusa de se ranger parmi les poètes qui chantaient la collectivisation. En 1933, il fut condamné à cinq ans de camp de concentration, d'où il s'évada et rentra en Ukraine. Il fut emprisonné, mais en 1945, il fuit le régime soviétique, vécut d'abord en Autriche, puis définitivement en Allemagne. Il publia toutes ses œuvres en prose en exil. Dans son roman le Jardin de Géthsémani (1950), il évoque les prisons et les camps de concentration soviétiques, détruit le mythe de la révolution, dénonce le totalitarisme et fait la lumière sur la répression en U.R.S.S.