En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Abu Muadh Bachchar ibn Burd

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Poète arabe (Bassora v. 714 – id. 785).

L'un des plus beaux exemples du don poétique. Cécité de naissance, famille pauvre, de surcroît arabisée depuis peu : le jeune Bachchar va se jouer de tous ces obstacles. Il se forme sur l'esplanade aux caravanes de Bassora, où l'on parle, raconte, récite les poèmes de l'Arabie toute proche. Son talent va lui donner l'occasion d'une carrière poétique, amoureuse en dépit d'une laideur légendaire, et politique. Panégyriste des gouverneurs, Bachchar mènera une vie mouvementée et qui finira tragiquement, par la bastonnade et la noyade. Son œuvre poétique marque les changements intervenus avec l'avènement du califat abbasside et le développement de la vie citadine dans les grands centres de l'Iraq. Plus encore que les poèmes bachiques, ce sont ses vers d'amour qui lui ont assuré la célébrité, au carrefour de l'érotisme réaliste et d'une tradition plus courtoise, selon les modes mis en honneur par un poète comme 'Umar Ibn Abi Rabi 'a.