En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mariama Ba

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain sénégalais (Dakar 1929 - id. 1981).

Formée dans les toute premières promotions de l'École normale de Rufisque, elle devient institutrice, mère de famille et publie deux romans. Dans Une si longue lettre (1979), elle évoque les destins opposés de deux femmes victimes de la polygamie : à la mort de son mari, Ramatoulaye, jusqu'alors traditionnelle et soumise, commence une lettre à son amie Aïssatou, qui a su partir et conquérir son autonomie ; au fil de cette lettre et grâce à sa prise de parole, elle se révolte et se libère peu à peu du carcan social. Un chant écarlate (1981), plus pessimiste, raconte l'échec tragique du mariage entre une Française, Mireille, et un Sénégalais musulman, Ousmane : incapable d'accepter le deuxième mariage, d'ailleurs secret, d'Ousmane, Mireille devient folle et tue son enfant. Mariama Ba est l'un des premiers écrivains à faire entendre une voix féminine dans la littérature africaine.