En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Pierre Azema

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain français d'expression occitane (Montpellier 1891 – id 1967).

Gravement blessé durant la Première Guerre mondiale, trépané, il reviendra dans sa ville natale où il occupera de nombreuses fonctions, notamment à la préfecture de l'Hérault et comme adjoint au maire de Montpellier. Marqué par l'expérience du front, il créera le journal Lou Gal (1915-1921) puis la revue Calendau (1933-1944). Fondateur puis directeur de la troupe de théâtre de la Lauzeta, majoral du félibrige, il devient président de l'Escola dau Parage (1935-1939) puis de l'Institut d'études occitanes (1957-1959). On lui doit les pièces Jout un balcoun (Sous un balcon, 1911), Lou Ciclopa (le Cyclope, 1926), le recueil d'articles À boulet rouge (1930) et de nombreuses études littéraires qui ont fait de lui un fin connaisseur de l'œuvre mistralienne et de la littérature d'oc. La fermeté de ses convictions et le feu de sa parole en ont fait une des figures de proue du mouvement occitan de son temps. Ses causeries occitanes à Radio Montpellier ont été réunies et publiées en 1998.