En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Mário Raul de Morais, dit Mario de Andrade

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain brésilien (São Paulo 1893 – id. 1945).

Il fut l'un des initiateurs du modernisme par ses poèmes (Paulicéia desvairada, 1922), par son roman indigéniste (Macounaïma, 1928), ses articles critiques (Essai sur la musique brésilienne, 1928) et ses récits (Aimer, verbe intransitif, 1927 ; Contes nouveaux, 1947). Macunaíma, défini par son auteur comme une « rhapsodie », fondé sur le folklore et les ressources de la langue parlée, raconte la poursuite d'un talisman perdu à travers la jungle amazonienne et la grande ville de São Paulo, mettant en scène un héros « sans caractère » dont les traits changent selon l'épisode et la région.