En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Joseph Addison

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain et homme politique anglais (Milston, Wiltshire, 1672 – Kensington 1719).

Ayant célébré la victoire de Marlborough à Blenheim (la Campagne, 1704), il fait carrière dans le parti whig : membre du Parlement (1708), secrétaire du vice-roi d'Irlande (1709), secrétaire d'État (1717). Il rejoint Steele à la tête du journal le Babillard (1709-1711), puis les deux amis fondent The Spectator (1711-1714), quotidien traduit et imité dans toute l'Europe, véritable laboratoire de formes littéraires, et dont Addison est le principal rédacteur ; viendra ensuite The Guardian. Dans ses essais pour The Spectator, Addison brosse avec humour le portrait d'un gentilhomme campagnard, sir Roger de Coverley. Ce parfait gentleman trouve son homologue dramatique avec le héros de la tragédie Caton (1713), défenseur de la liberté, stoïque face à l'arbitraire.