En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Henry Adams

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Historien américain (Boston 1838 – Washington 1918).

Issu d'une lignée de présidents des États-Unis, il donna une histoire de son pays sous Jefferson et Madison (Histoire des États-Unis de 1801 à 1817, 1884-1891). Son autobiographie (l'Éducation d'Henry Adams, 1906) souligne les contrastes, dans l'Amérique d'après la guerre de Sécession, entre traditions éducatives et réalités modernes et débouche sur une philosophie de l'histoire. Ses romans politiques (Démocratie, 1880 ; Esther, 1884) et ses essais (la Décadence du dogme démocratique, 1919) composent une méditation sur l'aube de la modernité. Mont Saint-Michel et Chartres (1904) oppose la stabilité de la société médiévale du xiiie siècle français au dynamisme et à la déstructuration de l'histoire contemporaine, composant en des termes théologiques, philosophiques et esthétiques une critique en creux de l'idéologie américaine.