En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Moussa Tachmoukhamedov, dit Aïbek

Cet article est extrait de l'ouvrage Larousse « Dictionnaire mondial des littératures ».

Écrivain ouzbek (Tachkent 1905 – id. 1968).

Poète, il évolue du symbolisme (les Flûtes du cœur, 1929) aux thèmes sociaux (Flambeau, 1932), célèbre l'homme nouveau (le Forgeron Djoura, 1933 ; les Jeunes Filles, 1947) et les peuples en lutte (Impressions pakistanaises, 1950). Ses romans évoquent sur le mode épique l'éveil révolutionnaire des masses ouzbèkes entre 1914 et 1920 (Sang sacré, 1943 ; le Grand Chemin, 1967), la figure du poète 'Ali Chir Nava'i (1945), la vie des kolkhozes cotonniers (le Vent de la vallée dorée, 1950) et les problèmes sociaux du Pakistan voisin (En quête de lumière, 1956).