En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins statistiques.
En savoir plus
Identifiez-vous ou Créez un compte

Paysage du miocène en Amérique du Nord

Paysage du miocène en Amérique du Nord

Paysage du miocène en Amérique du Nord

Paysage du miocène en Amérique du Nord.L’un des faits nouveaux les plus remarquables concernant la flore terrestre de l’époque miocène, c’est le développement spectaculaire des graminées, entraînant l’apparition d’immenses zones de prairies. Les mammifères ongulés y trouvent d’abondantes ressources alimentaires, mais ils doivent s’adapter car les graminées contiennent beaucoup de silice et sont donc des plantes très abrasives. Aussi bien chez les artiodactyles que chez les périssodactyles, les prémolaires et les molaires se modifient en conséquence et acquièrent des couronnes élevées (hypsodontes), qui résistent plus longtemps à l’usure.Dans les prairies à graminées du miocène d’Amérique du Nord, les artiodactyles sont déjà plus nombreux que les périssodactyles. L’artiodactyle Syndyoceras possède un aspect bien étrange avec ses deux paires de cornes, dont une sur le museau. Des rongeurs tels que le Palaeocastor commencent à pulluler.

Dessin Étienne Souppart - Archives Larousse