En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Wittelsbach

Famille princière de Bavière, issue d'Otton de Scheyern, qui devint comte palatin de Bavière vers 1116 et acquit le château de Wittelsbach.

L'un de ses descendants, Otton de Wittelsbach (1180-1183), obtint de Frédéric Ier Barberousse le duché de Bavière en fief. Son fils, Louis Ier (1183-1231), augmenta le domaine du comté palatin du Rhin (1214). Un partage intervint en 1255 entre une branche aînée (Haute-Bavière et Palatinat) et une branche cadette (Basse-Bavière). Après l'extinction de cette dernière, les biens des Wittelsbach furent un temps réunis entre les mains de Louis IV (1294-1347), devenu empereur en 1328, puis repartagés en 1329 entre une branche palatine et une branche bavaroise. La branche palatine reçut par la Bulle d'Or (1356) la dignité électorale, qui lui fut enlevée en 1623 par la Bavière, puis bénéficia de la création d'un nouvel Électorat à la paix de Westphalie (1648). Elle donna en outre un roi à la Suède en la personne de Charles X Gustave (1654-1660). La branche bavaroise, dont est issu Charles VII Albert, empereur (1742-1745), qui brigua la succession d'Autriche contre Marie-Thérèse, s'éteignit en 1777. La ligne palatine réunit alors l'ensemble des biens des Wittelsbach dans les mains de Maximilien Ier Joseph (1799), à qui Napoléon accorda en 1806 la dignité royale, que se transmirent ses descendants jusqu'en 1918.