En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Douglas

Puissante famille écossaise, originaire du comté de Lanark, attestée dès la fin du xiie s.

Ses membres les plus célèbres ont été : James le Bon, 2e seigneur de Douglas (1286-Andalousie 1330), compagnon de Robert Bruce, aux côtés de qui il combattit les Anglais, qui le surnommèrent « Douglas le Noir ». Il fut tué en Espagne en combattant les Maures ; — son neveu William, 1er comte de Douglas et de Mar (vers 1327-Douglas 1384), qui fut justicier de l'Écosse méridionale ; — Archibald le Hideux, 3e comte de Douglas (1328-Édimbourg ? 1400), fils naturel de James le Bon. Il fut gouverneur des Marches ; — Archibald, 4e comte de Douglas (1369 ?-Verneuil 1424), fils du précédent. Il prit la tête des secours écossais au service du roi Charles VII, qui le nomma lieutenant général du royaume et duc de Touraine ; — Archibald Douglas, 6e comte d'Angus (vers 1489-1557). En 1514, il épousa Marguerite Tudor, sœur de Henri VIII. Chassé en 1522 par sa femme alliée au régent Albany, il redevint tout-puissant en 1525 comme tuteur du jeune roi Jacques V. Après son divorce (1528) et l'évasion de Jacques V, il se réfugia en Angleterre (1529) ; — James Douglas, 4e comte de Morton (vers 1516-Édimbourg 1581), neveu du précédent, régent d'Écosse. Grand chancelier d'Écosse (1563-1565), il fut impliqué dans l'assassinat de Rizzio (1566) et sans doute dans celui de Darnley (1567). Ayant obligé Marie Stuart à abdiquer, il succéda comme régent à Moray (1572-1578), pratiquant une politique autoritaire. Accusé de complicité dans le meurtre de Darnley, il fut décapité ; — Archibald Douglas, 8e comte d'Angus (1555-1588), neveu du précédent. Lieutenant général d'Écosse (1574), il se brouilla avec le roi Jacques VI (1581) et dut se réfugier en Angleterre, où il participa aux conspirations des presbytériens écossais.