En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

UB 40

UB 40
UB 40

Groupe britannique de reggae formé en 1977 à Birmingham par Alistair « Ali » Campbell (chant, guitare), Robin Campbell (guitare), Jim Brown (batterie), Earl Falconer (basse), Mickey Virtue (synthétiseurs), Terence Wilson, dit Astro (toast), Brian Travers (saxophone) et Norman Hassan (percussions).

Autour des frères Campbell, fils de folksingers locaux, ils sont huit, Noirs et Blancs, issus de Birmingham, la ville ouvrière, et le nom qu'ils se sont choisi — UB 40 — est celui du formulaire d'inscription au chômage. Après leurs premiers concerts professionnels de 1979, ils sont invités à faire les premières parties des Pretenders puis montent au № 4 des charts anglais avec leur single King /Food For Thought en 1980. Après la sortie de leur premier album, Signing Off, ils quittent Graduate Records (qui avait supprimé du disque la chanson antiapartheid Burden Of Shame pour l'édition sud-africaine) et fondent leur propre label, DEP, sur lequel ils sortent Present Arms dès 1981. Red Red Wine en 1983 est le premier № 1 du groupe, une reprise en reggae d'une chanson de Neil Diamond. Leur reggae mélodique leur assure un public fidèle et plutôt blanc. C'est d'ailleurs une reprise du vieux tube de Sonny & Cher I Got You Babe, chanté en duo par Chrissie Hynde, leader des Pretenders, et Ali Campbell, qui leur vaudra leur second numéro un britannique en 1985. Alors qu'ils viennent de tourner en URSS, leur ingénieur du son Ray « Pablo » Falconer meurt dans un accident de voiture ; son frère Earl — le bassiste — était au volant. Le groupe lui dédie son album de reprises jamaïcaines, Labour Of Love II, avec entre autres Kingston Town, succès populaire en France. Avec Promises And Lies, en 1993, le groupe s'oriente vers un reggae-pop qui lui assure une audience accrue, mais déçoit un peu le public initial.

Familier des grosses tournées, ce groupe d'une exemplaire stabilité — ses membres n'ont pas changé depuis les débuts — a su donner au grand public une idée du reggae, d'ailleurs bien souvent la seule à être entendue sur les radios.