En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Trust

Groupe français de rock et de hard-rock formé au milieu des années 1970 à Nanterre par Bernard « Bernie » Bonvoisin (chant), Norbert « Nono » Krief (guitare), Raymond Manna (basse) et Jean-Émile Hanela (batterie).

Grâce à ses textes sans complaisance et une musique dense enrichie par le talent de Norbert Krief, Trust devint, dès 1978, la tête de pont du rock français contestataire. Plutôt assimilé au hard-rock, le groupe fit tout de même de nombreux clins d'œil au mouvement punk par ses prises de position antigouvernementales et anarchisantes.

« Antisocial tu perds ton sang-froid ». De fait, le sommet de sa popularité se situe entre 1979 et 1981, avec un bonus lors de la parution de son deuxième album, Répression, dédié à Bon Scott, le chanteur d'AC/DC, mort en février 1980. Un troisième album à la fin de 1981, Marche ou crève, ne transformera pas l'essai : un son trop « léch頻, des changements de batteur incessants, une attitude de moins en moins combative et des textes moins pertinents finiront par lasser un public qui se tourne désormais vers des groupes plus radicaux. Trust subit une séparation brutale en 1983. Nono (le guitariste) entre dans l'équipe musicale de Johnny Hallyday et Bernie tente une carrière solo. Tous deux essaieront bien de ressusciter le groupe quatre ans plus tard, mais le rock français vit déjà sur une autre longueur d'onde, alors que le rap commence à montrer ses dents. En 1996, Bernie et Norbert reforment le groupe avec une section rythmique grunge (David Jacob à la basse, John Nirox à la batterie). L'album Europe et haines, épique et imprécateur, ne manque pas de chic.