En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts, réaliser des statistiques ainsi qu’interagir avec des réseaux sociaux.

Pour en savoir plus et paramétrer les cookies

Identifiez-vous ou Créez un compte

Starshooter

Groupe français de rock formé vers 1977 à Lyon autour de Kent Hutchenson (chant, guitare).

« Betsie, yeah-yeah-yeah, Partie, yeah-yeah-yeah, ooooh ! ». Avec des refrains gouailleurs et même provocateurs, des tempos rapides pour une musique simple mais efficace (Betsie party), Starshooter est le groupe qui donna un coup de fouet au rock français paresseux des années 1970. Finis les solo interminables et l'esprit « Peace and Love ». Place à l'énergie pure, au « rentre dedans » et à l'humour. Les Sex Pistols sont alors au sommet de leur brève carrière et les acteurs de la scène lyonnaise ne s'y trompent pas : même si les membres de Starshooter et leur public se voient parfois étiquetés comme « idiots-bariolés-hirsutes-agités-braillards-et-dégénérés », ils n'en sont pas moins l'expression naissante d'un mouvement très hexagonal qui fera des émules.

Gloire éphémère. À peine sous contrat chez Pathé-Marconi, alors filiale française d'EMI, qui avait signé les Sex Pistols, Starshooter sort un premier album où ils reprennent le Poinçonneur des Lilas de Serge Gainsbourg. Le succès du groupe est immédiat, d'autant plus qu'un de leurs morceaux, Get Baque, parodie d'une chanson des Beatles, se voit censuré et circule néanmoins sous la forme d'un 45 tours à tirage limité. Dès lors, Starshooter enchaîne concert sur concert. Kent Hutchenson, le chanteur de Starshooter, devient une figure connue dans toutes les boîtes « branchées » de Lyon et de Paris, surtout qu'il s'est remis à faire de la bande dessinée (l'un de ses nombreux talents), genre devenu presque indissociable d'une certaine « culture rock ».

Paradoxalement, c'est à ce moment que Starshooter perd en notoriété. Et, malgré un deuxième album plus mûr mais boudé par le public, le groupe se dissout inéluctablement, tandis que Kent commence à poser les bases d'une future carrière solo.